Escaliers sur voutes Sarrasines

C’est la méthode la plus ancienne de fabrication d’escaliers en briques et plâtre. Comme son nom l’indique, ceux sont les sarrasins qui, au XVIème siècle ont développé cette technique, compte tenu des matériaux disponibles sur site. Les briques étaient pleines en terre crue et le plâtre, produit à base de gypse (assez facile à réaliser compte tenu de la faible température nécessaire à la transformation du gypse en plâtre).

Cette technique se propagera plus tard dans le sud de l’Espagne, pour arriver jusqu’au nord de la Catalogne.

Le principe et la chronologie de cette technique consiste d’abord à réaliser une voûte ou un voile en briques (ce que l’on pourrait appeler la paillasse d’un escalier béton, mais avec des variations plus harmonieuses de formes) qui constitue la structure porteuse de l’escalier.

Par-dessus ce premier voile, il est parfois utile de doubler avec un second voile en briques (le premier et second voile sont à joints croisés).

Enfin, deux solutions s’offrent au concepteur : soit de réaliser la forme des marches entièrement en briques et obtenir ainsi un escalier brut (« escalier de chantier »), soit de poser directement le revêtement des marches et contremarches fini (« escalier fini »).