Escaliers préfabriqués

Technique la plus récente, elle est apparue très certainement dans les années 1950. Il s’agit de pré-fabriquer en atelier le revêtement (marches et contremarches). Ce dernier peut être en pierre, en bois, en carrelage (avec nez de marche en bois éventuellement), en béton brut, en béton ciré, en staff (plâtre).

Une fois les marches et contremarches façonnées en atelier, l’intervention sur chantier consiste à poser le revêtement fini soit sur des cloisons en briques (permettant d’avoir un espace de rangement fermé sous l’escalier), soit sur des cornières en fer (selon les contraintes du chantier).